Accueillir le nouvel arrivant

Une réalité:

Un accident du travail sur 4 concerne un nouvel arrivant (- d’un an d’ancienneté).
Les jeunes de – de 24 ans ont deux fois plus d’accidents du travail que les autres catégories de salariés.


Cela doit nous conduire à nous interroger sur l’accueil que nous réservons aux nouveaux embauchés. Nous ne parlons pas ici de leur présenter simplement les activités de l’entreprise et le personnel avec qui ils travailleront.

Ce qui est en question, c’est leur intégration dans un nouveau milieu avec de nouvelles situations qui, mal présentées ou identifiées, peuvent amener des comportements ou des réactions inadéquats, générateurs de possibles accidents.

Nous ne saurons que vous conseiller de faire « passer » au nouvel entrant la culture de prévention des risques de votre entreprise. Chacun, à son poste, a une mission, une responsabilité vis à vis de la personne qui intègre ses nouvelles fonctions.

Aussi, n’hésitez pas à designer un tuteur qui accompagnera le nouvel employé, et particulièrement en le mettant au courant des différentes situations de travail présentant des risques pour l’opérateur.

De même et pour être sur de ne rien oublier, réalisez un document d’accueil, véritable livret d’intégration dans l’entreprise qui recensera, entre autres informations, les pratiques en terme de prévention des risques .

Ces démarches, simples, peuvent permettre d’éviter la survenue d’incidents, voire d’accidents. Cela en vaut vraiment la peine.


PS Quelques rappels de textes de loi:

Dans le domaine de la prévention des risques, l’employeur doit obligatoirement organiser une formation pratique et appropriée en matière de sécurité, au bénéfice des salariés nouvellement embauchés (C. trav., L.231-3-1).

L’employeur organise une formation pratique et appropriée à la sécurité au bénéfice :
1° Des travailleurs qu’il embauche ;
2° Des travailleurs qui changent de poste de travail ou de technique ;
3° Des salariés temporaires »
Article L. 4141-2 du Code du travail (extrait)

L’étendue de l’obligation d’information et de formation à la sécurité varie selon la taille de l’établissement, la nature de son activité, le caractère des risques qui y sont constatés et le type d’emploi des travailleurs.
Article L. 4141-3 du Code du travail

Les salariés titulaires d’un contrat de travail à durée déterminée et les salariés temporaires affectés à des postes de travail présentant des risques particuliers pour leur santé ou leur sécurité bénéficient d’une formation renforcée à la sécurité ainsi que d’un accueil et d’une information adaptés dans l’entreprise dans laquelle ils sont employés.
Article L. 4154-2 du Code du travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *